Avec une méthodologie basée sur l’intelligence collective et le partage d’expérience, une équipe de formateurs de AfricTivistes, en partenariat avec Oxfam et Wildaf, a pendant 5 jours, accompagné et outillé un groupe de jeunes acteurs de changement au Sénégal. Des sessions ont été tenues sur l’engagement citoyen, le leadership et la campagne digitale pour la réduction des inégalités au Sahel avec une attention particulière réservée aux questions de genre.
 

Participation, inclusion et collégialité

Pour encourager une nouvelle prise de conscience et une participation des jeunes acteurs de changement sur les enjeux liés à la réduction des inégalités, les Sahel Activistes comptent faire d’internet et des réseaux sociaux, un lieu d’information, de dialogue et d’apprentissage.

 “Pour mieux vulgariser et promouvoir nos efforts de participation, nous avons mis en place la plateforme senegalites.org. Cet outil numérique nous permettra de lutter contre les inégalités et d’amener nos Etats à s’engager à réduire ce fléau. Surtout que nous nous trouvons dans une zone où les questions d’inégalités sont criardes. Ensemble, nous pouvons le faire et nous allons le faire à travers des campagnes de sensibilisation en ligne”,  Alice Djiba, Journaliste, bénéficiaire de la formation dans le cadre du projet Sahel Insight
 

Capacitation, engagement et richesse

Les acteurs de changement disent avoir compris les enjeux liés à la réduction des inégalités après avoir identifié ses manifestations, mesuré ses impacts dans différents secteurs et dressé la carte des acteurs. Ils comptent sur le poids que représente leur engagement à titre individuel et leur force en tant que collectif pour participer à la lutte.

Tout comme Alice Djiba, Yacine Sow, assistante sociale soutient que la formation lui  a permis de savoir comment mettre à profit ses expériences acquises à titre individuel pour impacter des communautés. “Je sais désormais comment inciter ces dernières à agir à travers de petites  actions qui peuvent booster le changement”  

Autonomisation, Entraide et Accompagnement 

Certes, le contexte national et sous régional, les clichés et le manque d’information ne faciliteront pas la tâche, mais les Sahel Activistes sont déterminés à aller jusqu’au bout de leur logique. Selon eux, il est imminent d'agir en  jouant un rôle déterminant à la conscientisation et à la sensibilisation des populations en s’appuyant sur l'engagement des acteurs influents à travers le numérique.

“Durant ces 5 jours, on a eu à nous outiller pour avoir une meilleure approche des inégalités à fin de mettre en place des projets personnels et collectifs à fort impact pour la réduction des inégalités” a soutenu Malamine Badiane, acteur communautaire et bénévole à Corps Africa, bénéficiaire de la formation.

Les Sahel Activistes du Sénégal créent la plateforme SenEgalité

Par ailleurs, comme la tradition l’exige dans ce projet, les Sahel Activistes du Sénégal  ont défini les inégalités comme étant une situation dans laquelle une grande  partie de la population, notamment les couches vulnérables, est privée de droits et de services qui ne sont accessibles qu’à une minorité privilégiée. Renforcées par des idées reçues et préjugés, les inégalités se traduisent par une discrimination socio-économique, un déficit d’accés aux resources et une faible participation à la définition et à la mise en oeuvre des politiques publiques.

Conscient aussi de l’importance de la prise en compte des aspects genre pour réduire les inégalités, les jeunes acteurs de changement pensent qu’il est nécessaire de mobiliser les acteurs influents pour promouvoir l’autonomisation des femmes, de prendre en compte l’aspect genre pour l'élaboration des politiques publiques plus inclusives et de faciliter l'accès des femmes aux services sociaux de base et facteurs de production.

Elles se traduisent également, selon Madame Seck, experte en genre à Wildaf par “des écarts qui affectent la situation des hommes et des femmes en termes de satisfaction des besoins, de participation à la gestion et à la prise de décision au niveau de la famille et au niveau de la communauté”.  Elle plaide de ce fait pour la prise  en compte du  genre  pour l’élaboration des politiques publiques plus inclusivese.

Les Sahel Activistes du Sénégal, pensent ainsi qu’il est urgent  de redéfinir un nouveau narratif, prenant en compte les inégalités socio-économiques avec une meilleure approche de la notion de genre. Fort de leur engagement et pouvoir d’influence, les Sahel Activistes ont mis en place la plateforme SenEgalite qui se veut être une référence en matière de lutte contre les inégalités en mettant à la disposition des internautes sénégalais une base de données, des informations fiables  sur les inégalités dans le milieu scolaire. Un programme d’éducation sur le genre et sur l’engagement citoyen pour la réduction des inégalités sera déroulé.  

 Madame Aminata Mbengue: “J’ai été impressionnée par la méthodologie et les approches  utilisées par les AfricTivistes”

A la fin de la formation, Madame Aminata Mbengue, coordonnatrice projet renforcement des mobilisations citoyennes et des bonnes pratiques adaptées à la réduction des inégalités au Sahel à Oxfam, a encouragé la participation des jeunes à la lutte contre les inégalités. Elle a indiqué dans la foulée qu’elle était "impressionnée par la méthodologie et les approches  utilisées par les AfricTivistes pour pousser les jeunes à co-créer et co-construire…”

La prochaine étape de la caravane Sahel Insight est le Burkina Faso du 21 au 25 février 2022.