Blaise Compaoré est arrivé à la tête du Burkina Faso en 1987 par un coup d'Etat. Aujourd'hui, il veut faire modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir. La ligue des blogueurs et cyber-activistes africains pour la démocratie – AfricTivistes – apporte tout son soutien au peuple burkinabè qui s’oppose à ce projet.

 

Communiqué

Le Parlement burkinabè examine ce jeudi un projet de loi gouvernemental visant à réviser l'article 37 de la Constitution pour faire passer de deux à trois le nombre maximum de quinquennats présidentiels.

Par sa volonté de faire modifier la Constitution aux fins de se présenter à un troisième quinquennat après 27 ans de présidence, Blaise Compaoré effectue un abus de pouvoir majeur. Ceci constitue une flagrante violation du texte fondamental de la république du Burkina Faso mais aussi agression de la charte africaine de la démocratie. C'est pourquoi nous, AfricTivistes, soutenons les différents mouvements de la société civile et de l’opposition burkinabés qui depuis un an luttent contre la modification de leur Constitution et qui viennent de débuter une semaine de protestation contre cette révision constitutionnelle.

Nous soutenons toutes les initiatives citoyennes visant à garantir le respect de la constitution et la valorisation des acquis démocratiques. Nous appuierons les activistes et blogueurs burkinabés dans la mise en place d'une réponse citoyenne face à cette volonté de tripatouillage de la constitution au Burkina Faso.