Données ouvertes

Guide des mots clés les plus usités.

Au départ, sur Twitter les Africains utilisaient les initiales le leur pays (ou le mot team) suivies ou pas de l’indicatif téléphonique pour organiser Twitter en forum d’information et de discussion

Peu à peu, certains mots clé ont émergé au gré des événements, crises ou élections. Ces mots clé sont issus des cultures locales.

Burkina Faso : #lwili oiseau en Moré, l’une des principales langues l’oiseau étant l’emblème de Twitter.

Cameroun (1) #Kongossa qui est une contraction de « Congo-Zaïre » une raillerie de la propagande politique du régime de Mobutu qui signifie : la rumeur, le bouche à oreille. Ou encore du pidgin local (2) #Jewanda qui marque l’étonnement.

Cote d’Ivoire (1) #civ2010 qui surgit pour les élections de 2010 et qui est encore utilisé pour tout ce qui a trait à la crise post-électorale. (2) #Kpakpatoya du nouchi (argot ivoirien) qui signifie colporter. (3) #CI225 utilisé par les hommes politiques ivoiriens ou sur l’exemple cité au début (4) #Team 225.

Madagascar#Madagasikara le nom du pays en malagasy

Mali #Grin223 Le Grin est un endroit, généralement en plein air organisé où les gens boivent du thé le soir.

Sénégal. (1) #Kebetu (Gazouiller en Wolof) (2) #Team221 et depuis les élections présidentielles de 2012 et #Sunu2012 toutes les déclinaisons autour de Sunu (notre en Wolof)

Togo#Leguede, commérages en Mina, la langue de Lomé.