#Keepiton Votre voix peut aider à mettre fin à la censure d’Internet au Tchad

Cela fait plus de trois mois maintenant que les internautes tchadiens ne peuvent pas accéder à des réseaux sociaux comme Facebook, WhatsApp ou Twitter.

 

La raison est politique: le gouvernement tchadien a ordonné aux opérateurs de télécommunications de réduire l’accès aux réseaux sociaux à la suite des manifestations massives qui ont secoué le pays en 2016.

L’Organisation des Nations Unies, a récemment adopté une résolution condamnant les arrêts ou perturbations du Internet, et affirmant que les droits de l’homme doivent être protégés en ligne et hors ligne.

La société civile au Tchad a besoin de notre soutien pour aider son gouvernement à comprendre que l’Internet est un droit humain, qui doit être protégé. Voici ce que vous pouvez faire :

  1. Rejoindre la campagne sur Thunderclap afin que le 18 juillet à 14h GMT+1 notre message au Gouvernement Tchadien soit posté sur tous les réseaux sociaux
  1. Signer et partager la pétition « Gouvernement du Tchad, rétablissez l’accès aux réseaux sociaux», lancée lors d’une discussion facebook live entre la société civile tchadienne et Internet Sans Frontières (à visionner ici)
  1. Inviter d’autres personnes et organisations à co-signer la lettre ouverte adressée au Gouvernement du Tchad (déjà signée par de nombreuses organisations de la société civile tchadienne, africaine, et internationale), et à rejoindre la campagne Thunderclap

Internet Sans Frontières