AFRICTIVISTES – COMMUNIQUÉ SUR LE PROJET DE LOI RELATIVE À LA CYBERSÉCURITÉ EN GUINÉE

Le gouvernement guinéen a proposé à l’Assemblée Nationale, il y a quelques semaines, un projet de loi relatif à la cyber sécurité et à la protection des données personnelles. Ablogui, l’Association des Blogueurs de Guinée a transmis ce projet de loi à Internet Sans Frontière, — une organisation spécialisée dans la défense de la liberté d’expression sur internet — pour une analyse approfondie. La Ligue Africaine des Activistes (Africtivistes) se félicite de la volonté des autorités guinéennes de combler un vide en adaptant sa législation à l’évolution technologique.

 


Cependant, il ressort des conclusions de l’analyse d’Internet Sans Frontière que certaines dispositions de cette loi sont de graves menaces à certains principes démocratiques auxquels nous, Africtivistes, sommes très attachés. C’est notamment le cas des articles 71 et 72 qui pourraient permettre la mise en place d’une censure en ligne et des articles 36 et 37 qui criminalisent les lanceurs d’alertes.

Nous, Africtivistes, considérons que de telles dispositions n’ont pas leur place dans une démocratie. Aussi, l’imprécision et le manque de clarté de certaines dispositions laissent place à une trop grande interprétation qui pourrait être préjudiciables aux justiciables.

C’est pourquoi, Africtivistes, se joint à Ablogui, à Internet Sans Frontière, ainsi qu’aux autres organisations de la société civile guinéenne pour réclamer la suppression de toutes les dispositions liberticides et la clarification de toutes celles qui sont ambiguë afin d’éviter leur utilisation à des fins répressives.

 

pdf
253.53 KB | pdf